TOP 1 du titre musical sur le droit des femmes et 9 autres chants connus sur le thème du droit

Laissez-vous envahir par le top 10 des chants répertoriés « en catégorie droit ». Certains d’entre eux ont été fredonnés de génération en génération. Certains ont vendus des milliers d’exemplaires, d’autres ont été repris et interprétés par la nouvelle génération. Dans cet article, il s’agira d’une découverte de 10 titres musicales qui traitent du droit des enfants, du droit des femmes, du droit de l’homme, du droit des exclus et des minorités et du droit à la vie privée. Autrement dit de mener sa vie comme on l’entend en jouissant pleinement de ses libertés.

  • 1 Droit des femmes

 

  • Le droit des femmes 1997

 

« Le droit des femmes » est une chanson interprétée par Charles Aznavour et elle apparait sur l’album « Plus bleu » datant de 1997. L’interprète de cette chanson reconnaissait l’existence du droit des femmes en sensibilisant ses confrères au fait que les femmes se sont battues pour acquérir leur droits et qu’elles ne les lâcheront plus une fois acquise. Dans le premier couplet, il évoque l’histoire de la femme et de son combat pour ses droit en remontant le temps jusqu’au moment de l’acquisition de ses droits. Dans le second couplet, il chante à propos de la maltraitance des femmes qui nous amène à constater l’atteinte à leur dignité en tant que femme. Il évoque le fait qu’elles devaient subir les méfaits de l’adultère sans droit d’agir. Mais qu’à présent, ce n’est plus possible de prolonger cette situation qui était répétitive et courante auparavant. La jurisprudence a introduit le devoir de respect dans l’article 212 du code civil à propos des devoirs des époux prévus dans le cadre du mariage. Dans les derniers couplets, il évoque la condamnation aux mentalités machistes et à l’évolution des mœurs au sujet des femmes face à leurs droits et de leur statut.

 

 

  • 2 Droit des enfants
  • Qui a le droit 1991

 

« Qui a le droit » est une chanson écrite par Jean Gabriel Darwin et interprétée par Patrick Bruel parue sur son second album sorti en 1991. La chanson est classée numéro 1 des ventes en France durant 7 semaines et certifiée disque d’or. La chanson a été le premier single live à atteindre le sommet du classement des singles pendant 7 semaines consécutives. La nouvelle génération l’a interprétée récemment et c’est le groupe kids united qui l’a reprise en 2016. Le premier couplet traite du manque de communication entre parents et enfants. Elle traite également du taboo à leur égard concernant l’adultère. Le second couplet concerne l’ignorance des ainés ainsi que de leur manque de tact sur certains sujets. Ce couplet montre aussi des aberrations qui ont été racontées aux enfants.

 

  • Tous les droits des enfants 2003

 

« Tous les droits des enfants » est un chant interprété par Yves Duteil dans son single datant de 2003. C’est une chanson de variété française qui dure 4 minutes. En résumé, ce chant est une prière à tous les maitres de la terre au nom des enfants pour leurs droits.

Brièvement, cette chanson dévoile des périodes sombres que les enfants vivent parfois. En effet, le chanteur met en lumière la souffrance des enfants dans les pays où ils ne peuvent pas profiter de leur enfance compte tenu des circonstances politiques et économiques. Donc il chante au sujet d’une enfance gâchée à cause du fait qu’ils soient nés dans un pays où il y a une dictature. Il chante à propos de la disparition des enfants. Face à la décision de leur parent, le chanteur dévoile au public qu’ils doivent supporter injustement leur condition de vie.

 

  • La conjugaison des droits 2016

 

« La conjugaison des droits » est une chanson qui a été interprétée par Dominique DIMEY qui est auteure compositrice et interprète française. Elle consacre principalement sa carrière et son répertoire aux enfants. Elle ajoute des chants supplémentaires à la variété française. La variété se caractérise ici par la personnalité de cette chanteuse avec une longue carrière comprenant des titres à valeur didactique concernant le droit des enfants. C’est la fameuse chanteuse qui est connue pour la qualité de ses chansons et pour son engagement concernant les droits de l’enfant dans le monde. Cela lui confère une place singulière dans le paysage de la chanson française. Ses concerts la conduisent en tournée à travers le monde pour mener des actions de sensibilisation à l’information et l’éducation des enfants aux cotées des organisations non gouvernementales. Cette chanson constitue la conjugaison des droits de tous les enfants par rapport à ce qu’ils peuvent revendiquer, par rapport à leur période d’insouciance à vivre, par rapport à l’égalité d’accès à l’éducation et aux loisirs en tant qu’enfant.

 

  • 3 Droits de l’homme

 

  • Au nom des droits de l’homme 1993

 

« Au nom des droits de l’homme » est un titre interprété par Enrico Macias et Jacques Revaud. Les auteurs sont Michel Jourdan et Jacques Demarny. Il s’agit d’un chant qui fait l’éloge des droits de l’homme contre la guerre, l’esclavage, les croisades et le racisme. Chaque strophe traite d’un thème où les droits de l’homme ont été bafoués dans l’histoire. Le texte a été écrit en vers avec des rimes afin d’embellir la cause de la défense des droits de l’homme.

 

  • 4 Droit des minorités et des exclus

 

  • Les bannis ont droit d’amour 1996

 

« Les bannis ont droit d’amour » est une chanson du grand classique « Le bossu de notre Dame ». Il s’agit d’un titre compris dans la célèbre comédie musicale qui est une adaptation artistique du roman « Notre Dame de Paris » écrit par Victor Hugo. La version originale de cette chanson s’intitule « God help the outcasts ». Elle est interprétée par le personnage Esmeralda qui adresse une prière à Dieu en la chantant. Dans le premier couplet, elle se présente à lui en mettant en avant sa requête et ce qu’elle a dans le cœur. Dans le second couplet, elle prie pour les malheureux, les sœurs solitaires, les mendiants d’amour, les miséreux en énonçant aussi ce qu’elle aimerait avoir. Dans cette chanson, elle apparait comme l’avocate du droit des exclus comme le bossu Quasimodo dans l’histoire.

 

  • 5 Droit à la vie privée

 

  • On a tous le droit 2001

 

« On a tous le droit » est une chanson du single de la chanteuse Liane Foly datant de 2001. Il s’agit d’une chanteuse française de variétés, de vocal pop, de vocal jazz et de jazz blues. Dans le premier couplet, elle partage ce qui est permis de faire durant les instants de solitude. Elle poursuit en énonçant le fait de s’extérioriser jusqu’à vouloir parler à Dieu. Dans le second couplet, elle continue sa liste des droits qui s’offrent à une personne qui cherche à se sentir mieux dans sa peau. Elle suggère donc de chercher son étoile et de changer sa vie. Elle finit le couplet en disant qu’il est permis de laisser libre cours à son imagination pour se sentir mieux.

 

  • 6 Droits de l’âme

 

  • Le droit à l’erreur 2005

 

« Le droit à l’erreur » est le deuxième single sorti en 2005 de la chanteuse Amel BENT. « Le droit à l’erreur » atteint la septième place des meilleures ventes de single en France, la seizième position en Belgique francophone et la trente-sixième position en Suisse. Ce chant est à propos de la confusion, du regret et de la déception. L’intitulé de ce chant fait référence au bénéfice du doute que la personne pourrait accorder à l’autre dans le cadre d’une relation amoureuse. La raison du succès de ce chant se trouve dans les paroles. Puisqu’à travers ses paroles, le public peut se retrouver ou s’identifier.

 

  • La loi du plus fort 2005

 

« La loi du plus fort » est un chant tiré de la célèbre comédie musicale britannique « Mamma mia » écrite par Catherine Johnson et la première en France se passe à Paris en 2005. La vraie révélation est claire Guyot dans le rôle du personnage Donna qui chante « la loi du plus fort ». Elle interprète ses chansons avec une grande maitrise vocale. Certains spectateurs ont reconnu la voix française de Teri Hatcher de la série Desperate Housewives. Ce chant nous propose un champs lexical entre droit pénal, romance et regret. Au travers des paroles, on se rend compte que le personnage Donna se trouve dans la « friendzone » ou dans la « zone amicale » qui désigne sa situation où elle désire avoir une relation amoureuse avec celui qui ne souhaite qu’avoir qu’une relation amicale avec elle.

 

  • La loi de l’amour 2008

 

« La loi de l’amour » est un chant interprétée par François Valery qui est une chanteuse de variété française. Ce chant traite de l’effet similaire que l’amour a sur tout le monde peu importe sa position. L’amour est erga omnes. L’amour est un sentiment subjectif sur lequel on peut poser des normes objectives dans ses conséquences.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s