La licence droit, gestion et des conseils ERASMUS

La troisième année de droit est une année décisive dans la mesure où l’on décide de s’orienter en droit privé ou en droit public.

C’est également l’année où l’on candidate pour étudier en Europe par le biais d’Erasmus . Il y a aussi des fois où l’on s’intéresse aux doubles licences ou à la réorientation.

Legislanne propose une sélection de 10 vidéos qui abordent toutes les questions.

  1. Mariano Lifestyle

mariano

Mariano est un étudiant en Master droit des affaires à Paris X et youtubeur. Il est le créateur de la chaine « Mariano lifestyle » qui comptabilise 77 vidéos et plus de 200 abonnés. Dans cette vidéo, il prodigues des conseils et il nous raconte la manière dont il a expérimenté ses années de licence en droit.

 

Les conseils de Mariano :

1- Il est important de développer son intelligence sociale en faculté de droit. Il fait allusion aux sélections de la dernière licence à la première année de master en conseillant de travailler à fond sur toute l’année quitte à aller au-delà de l’énoncé du professeur.

2- Il faut se renseigner auprès des professeurs concernant les examens oraux. Cela permet de voir ce que les professeurs attendent de nous et de cerner à quel point le professeur sera exigent le jour de l’examen.

3- Il faut privilégier l’entraide entre les étudiants plutôt que la compétition.

Citation de Mariano  : « On n’est pas à Sciences Po, on n’est pas l’ENA. » 

4- Il ne faut pas hésiter à aller vers les autres étudiants de la promotion pour s’aiguiller, s’orienter et mieux comprendre.

5- Les universités proposent des tutorats par des étudiants en Master 1 ou Master 2 donc autant se renseigner auprès du secrétariat pédagogique afin de bénéficier de leur aide. Cela peut donner suite à une bonne répercussion sur la compréhension et les notes.

6- C’est bien d’avoir du relationnel avec les enseignants attachés de recherches et les maîtres de conférence.

7- C’est recommandé d’être attentif à l’actualité juridique et aux réformes.

8- Ne jamais se comparer aux autres. Ce qui va compter à l’avenir est la capacité d’adaptation dans le monde professionnel au détriment des notes à la fac.

9- Mettez en avant vos activités extra universitaires pour valoriser sa candidature afin d’être sélectionné en Master 1. Les recruteurs des masters ne vont plus regarder uniquement les notes de licence mais aussi les engagements associatifs.

10- Travaillez et faites des stages si vous avez l’opportunité de le faire.

2. Caro Bmb

caro bmb

Caro est diplômée d’une d’un master 2 en droit de la famille .

C’est la fondatrice de la chaine YouTube Caro Bmb .

Elle publie une vidéo où elle partage son ressenti sur la L3 Droit.

 

3. Christina

christina

Christina est une étudiante en droit des affaires et youtubeuse. Elle est la fondatrice de la chaîne YouTube « Christina » qui compte plus de 14 000 abonnés. Dans cette vidéo, elle propose un bilan de sa licence de droit.

 

4. World of advice

Méghan est une youtubeuse et étudiante en droit. Elle a obtenu son bachelor en droit. Elle explique la manière dont se déroulent les études de droit en Suisse. Ils sont notés entre 1 et 6 et la moyenne est de 4. La moyenne en Suisse selon les tables de conversion internationale équivaut à 12 ou 13/20 en France. Elle a obtenu son bachelor (équivalent de la licence) avec 5,12 de moyenne.

5. My skinny figure

my skinny figure

 

Déborah est une youtubeuse et ancienne étudiante en droit diplomée d’un master 2 en droit des affaires. Dans cette vidéo, elle nous fait le bilan de son année L3 Droit.

 

6. Yana

yana

Yana est youtubeuse et elle a créé sa chaine Youtube en 2015. Dans cette vidéos FAQ, elle répond à toutes les questions posées concernant la double licence droit et histoire de l’art.

 

7. Jurixio

vivre de love et cas pratiques

Morgan CHERVET est un enseignant en droit privé et auteurs de plusieurs livres publiés chez Enrick B éditions. Il est le fondateur de la chaine Youtube Jurixio. Au quotidien, il publie des story afin de communiquer des ondes positives à ses followers sur Instagram. Sa communauté appelée « les jurixiens » sont plus de 53 000 sur YouTube. Dans cette vidéo, il explique la technique de révision qui lui parait essentielle. Il est persuadé que le droit doit vraiment s’adapter aux nouvelles technologies. A fortiori, l’enseignement du droit doit lui aussi s’adapter. Il aime faire ses vidéos et la transmission du droit est quelque chose de magique pour lui.

Dans la première vidéo, il explique brièvement la différence entre le droit public et le droit privé.

Ensuite dans la vidéo suivante, il donne des conseils pour savoir si l’on doit se réorienter en droit public ou en droit privé. Il met en lumière les débouchés des 2 filières juridiques.

 

 

8. Nina du web

nina du web

Nina HABAULT est une chef d’entreprise diplômée d’un Master 2 en droit des affaires. En 2014, elle crée son entreprise sur internet dans laquelle elle parle de business sur le web, de droit et de psychologie de vente. Dans cette vidéo, elle expose la distinction entre le droit public et le droit privé.

 

9. Pandhappy

panhappy

Elisa est une étudiante qui a parcouru 3 filières dans la même faculté.

Elle obtient un baccalauréat Economique et Social. Puis elle intègre la première année de licence de droit. L’année d’après, elle entre en double licence droit et sciences politiques à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Finalement, elle se réorientera en licence de gestion toujours à l’Université Paris 1.

Elle est fondatrice de la chaine YouTube « Pandhappy » qui existe depuis un an dans laquelle elle propose des vlogs, des hauls, des storytimes.

 

 

10. Fa studieuse

fa studieuse

Fa studieuse est une youtubeuse et aussi étudiante en droit. Elle a réalisé une partie de sa dernière année de licence droit en ERASMUS en Espagne.

Voici ses 5 conseils pour ERASMUS :

Tout d’abord je tenais à insister sur le fait, que c’est une expérience unique et très enrichissante. Je vous conseille fortement de franchir le pas, pour vous, vos études, votre niveau de langue, votre ouverture aux autres, et pour agrémenter une candidature en master. Il y a tellement d’autres d’avantages à la mobilité, que je ne serais tous les citer.

Je ferai court, et simple afin de vous donner 5 conseils pour préparer au mieux votre séjour en Europe !

1/ Se mettre en relation avec les anciens étudiants partis dans le même pays ou mieux, la même ville.

Comment ? Il y a des groupes Facebook, souvent se composant du nom de votre faculté avec le mot « ERASMUS ». Ou alors, en vous renseignant auprès de la personne chargée spécialement des relations européennes de votre faculté, afin qu’elle vous mette en contact avec un ancien étudiant.

Avantages : vous pourrez avoir un peu plus d’informations sur l’université dans laquelle vous allez continuer votre année universitaire, les moyens de logements, les prix, l’attractivité de la ville…

2/ Ne pas oublier de s’inscrire aussi dans son Université Française

Cela va peut-être vous paraître logique, mais avec tous les papiers à envoyer correctement, cela m’était complètement sorti de la tête. J’ai pu finalement m’inscrire plus d’un mois après la rentrée, ce qui a retardé l’arrivé de la BOURSE.

3/ Se fixer un budget mensuel

Il est très important de savoir avant même de postuler dans une université, si vous avez les moyens financiers de vivre dans un pays étranger. En effet il y a beaucoup d’aides pour une mobilité européenne, cependant, cela ne vous permettra pas toujours de vivre que de cela dans certains pays, comme la Norvège. En effet la vie coutera bien plus cher là-bas, qu’en Espagne par exemple. Je vous conseille fortement le site « Le coût de l’expat » (https://www.lecoutdelexpat.com/), qui vous permet de sélectionner deux villes dans le monde entier, et de comparer leur niveau de vie (loyer, alimentation, transport, taxes, loisirs, restaurants…)

Certains étudiants ont été contraints de revenir en France, n’ayant plus aucun moyen de vivre dans le pays d’accueil.

Alors je vous conseille, de calculer le plus juste possibles toutes les aides que vous pourrez percevoir, diviser le résultat en fonction du temps de séjour à l’étranger. Et de le comparer au coût de vie moyen dans la ville où vous souhaiteriez étudier.

Evidemment même si les aides ne comblent pas toujours tout, vous pouvez toujours travailler pour économiser au maximum, ou espérer le soutien financier de vos parents.

4/ Ne pas restez avec les étudiants de votre nationalité

Cette mobilité est l’occasion rêvée pour améliorer efficacement son niveau de langue. C’est pourquoi le mieux est de s’entourer de personnes avec qui vous pourrez exercer la langue étrangère.

Je suis arrivée en Espagne avec un niveau d’espagnol inexistant, car je ne l’avais jamais étudié avant cette mobilité. Actuellement, et donc au bout de 6 mois, j’ai pu suivre à côté de mes cours de droit, des cours d’apprentissage d’espagnol au second semestre niveau B1.2. Cela a été possible uniquement, parce que je me suis contrainte à côtoyer que des espagnoles et des latinos.

5/ Ne pas réserver un appartement ou une chambre sans l’avoir vu

Il y a beaucoup d’arnaques qui se font sur les logements. Vous pensez avoir une bonne chambre par exemple, et arrivé sur place vous découvrez qu’elle est déjà louée, qu’elle n’existe pas, ou que l’appartement entier se trouve dans un état lamentable.

Vous pouvez aussi avoir beaucoup de chance, si un ancien étudiant y avez habité avant par exemple, ou que vous tombiez sur un propriétaire honnête.

Alors vraiment, si vous le pouvez, venez quelques semaines à 1 mois avant la rentrée afin de chercher un lieu où loger durant votre semestre ou année, de plus, il existe des moyens d’hébergement temporaire peu cher comme l’auberge de jeunesse ou le couchsurfing.

Voici tout ce qui est intéressant à savoir pour la licence en général.  Bonne année universitaire.

Juridiquement Legislanne

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s