KANYE WEST & SES PROBLÉMATIQUES JURIDIQUES FACE À SON LABEL UNIVERSAL: PUBLICATION DE L’ALBUM « DONDA » SANS SON CONSENTEMENT !

Le 29 Août 2021, le dixième album du rappeur et compositeur Kanye West intitulé « Donda » composé de 27 titres a été publié sur les plateformes musicales de streaming légal. Cet album a été enregistré en collaboration avec plusieurs artistes dont Jay-Z, The Weeknd, Travis Scott, Chris Brown, Marilyn Manson, Lil Dirk, Kid Cudi, Pop Smoke, Lil Baby, DaBaby.

L’intitulé de l’album « Donda » est une œuvre musicale qui rend hommage à la défunte mère du rappeur et producteur américain. D’après plusieurs sources, la sortie de l’album était initialement prévue en Juillet mais cela a donné lieu à plusieurs reports de date pour des raisons qui concernent l’artiste.

En effet, Kanye West avait précédemment organisé des sessions d’écoute publique retransmises sur Apple Music dans des stades américains dans l’objectif de revisiter et corriger l’album.

Cependant, la publication de l’album « Donda » du 29 Août a posé plusieurs problématiques juridiques.

Premièrement, l’artiste dénonce que l’album a vu le jour le 29 Août sans son consentement comme l’a dénoncé le rappeur sur son compte Instagram.

Publication Instagram de Kanye West

Les contrats de musique stipulent qu’il revient à l’artiste de réfléchir à la diffusion publique de ses œuvres musicales une fois qu’elles sont achevées.

Qu’en est-il des contrats de musique que Kanye West a conclu avec son label Universal et avec sa maison de disque « Good Music » ?

En effet, l’artiste rappeur est le producteur de son album et il dénonce les contours et les mésententes de son contrat conclu avec son label.

Dans l’industrie musicale, l’autoproduction est une chose courante et les pratiques contractuelles ont évoluées.

Il y a trois étapes pour que la publication musicale s’opère, il faut qu’elle soit produit en studio mixée et masterisé. Et en dernier lieu, la production musicale doit être pitchée auprès des diffuseurs musicales.

Le rappeur de 44 ans avait traversé toutes ses étapes jusqu’au point de reporter à plusieurs reprises la date de sortie de son album.

Toutefois, l’album « Donda » nous montre des préoccupations impliquant le droit puisque l’auteur de l’œuvre musicale est un artiste entrepreneur qui n’est pas subordonné par un tiers producteur.

Il a pris des initiatives comprenant des risques dans la production et la diffusion de sa musique au travers de ses événements d’écoutes publiques qu’il avait organisé.

En qualité de producteur, Kanye West a conclu des contrats de licence ou de distribution pour l’album « Donda » et sur ses réseaux sociaux, il communiquait par ses tweets en exprimant sa volonté de prévoir une éventuelle rupture de ses contrats.

Dans le cas où Kanye West aurait conclu un contrat de distribution, cela lui octroyait donc une maitrise absolue de son album par rapport à sa production et à sa diffusion.

En tant que propriétaire de son œuvre musicale, il souhaite user de ses droits afin d’exprimer son désaccord face à la sortie de l’album qui a eu lieu le 29 Août.

Le rappeur exprime qu’il a été lésée à cause du fait que son label aurait bloqué le titre suivant : « Jail pt II ».

Cela serait expliqué par le fait qu’il ait collaboré avec Marilyn Manson qui est accusé de violences conjugales et agressions sexuelles.

Kanye West entend faire valoir ses droits en tant que producteur de l’intégralité des 27 titres de son album y compris le titre qui a été bloqué.

Ainsi, cela donne lieu à une double polémique dans un premier temps au sujet de la date de la sortie d’album et deuxièmement au sujet du titre « Jail pt II » qui a été bloqué.

Est-ce que Kanye West pourra saisir les juridictions compétentes face à son album qui donne lieu à tant de polémiques ?

Publié par Anne-B

Juriste/ Blogueuse/Musicienne

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :